12/04/2021 | Chili

Les nouvelles réglementations sanitaires au Japon favoriseront l'approvisionnement en kiwis du Chili

La semaine dernière, le secteur chilien du kiwi a reçu la bonne nouvelle que le Japon a autorisé une nouvelle tolérance de 15 ppm pour les résidus de fenhexamid, qui était auparavant limité. La molécule est utilisée dans la floraison, la pré-récolte et/ou la post-récolte des kiwis. 
 
Ce changement dans la réglementation des limites maximales de résidus (LMR) au Japon a été obtenu grâce à un travail de collaboration entre les importateurs japonais, les entreprises agrochimiques, les producteurs et exportateurs chiliens afin de démontrer aux autorités du pays asiatique et à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) l'importance de son utilisation pour les kiwis chiliens, et que les niveaux d'utilisation sont sans danger pour la consommation humaine. 
 
La modification de la LMR ouvrira des portes aux kiwis chiliens au Japon, assurant un bon approvisionnement de la population en fruits, ainsi qu'une offre plus compétitive, a commenté Carlos Cruzat, président exécutif du Comité chilien du kiwi.
 
Mariko Ishikawa, directrice générale de l'importateur Miko Japan, grand importateur de kiwis chiliens de ce pays, y voit également un changement positif. Elle s'est coordonnée avec le comité chilien du kiwi et le ministère japonais de la santé (MHLW) afin de parvenir à cette nouvelle mesure, étant donné que "le fenhexamide est couramment utilisé" et que, par conséquent, il n'y avait pas de véritable raison pour sa restriction.
 
Selon Mme Ishikawa, Zespri est aujourd'hui le principal fournisseur de kiwis du pays. Ce nouveau règlement permet donc un accès plus facile aux kiwis chiliens, ce qui élargit et diversifie l'offre. Ajoutant qu'en 2020, les ventes de Zespri ont augmenté de 115 % par rapport à 2019. Chez Miko, les ventes de kiwis ont également augmenté atteignant +140 %.
 
 
La consommation de kiwi au Japon
 
Selon le rapport de Tokyo Seika Trading, les importations de kiwis du Japon ont affiché un niveau record en 2018, dépassant les 100 000 tonnes pour la 1ère fois dans l'histoire du Japon.
 
Au total, le Japon a importé 104 949 tonnes de janvier à novembre, soit près de 14% de plus que le record de 92 681 tonnes en 2017, faisant ainsi du kiwi le 3ème fruit le plus importé dans le pays. De même, des records ont été battus pour l'achat de kiwis, avec 1,23 kg par ménage. Tout cela prouve qu'il s'agit d'un marché attractif pour les kiwis chiliens.
 
 
 
Álvaro Herreros, directeur adjoint commercial de Garcés Fruit, a indiqué que cette nouvelle signifie principalement qu'il sera désormais plus facile d'exporter des fruits au Japon, mais cela ne garantit pas une augmentation des volumes.
 
Il a déclaré que Garcés Fruit est un important fournisseur de kiwis au Japon, envoyant 20 à 25 conteneurs chaque saison. Il s'agit d'un marché important pour eux compte tenu des tendances de consommation observées et des possibilités futures.
 

 

source : asoex.cl

photo: producereport.com

 

© Copyright 2011 - Fructidor International - Tous droits réservés.