03/12/2018 | Russie

L'Afrique de plus en plus dynamique sur le marché russe

Les tensions qui pèsent sur les relations entre l'Europe et la Russie, accentuées par des sanctions économiques interdisant l'exportation de produits alimentaires, ont engendré des opportunités pour les entreprises africaines.

 

L'interdiction d'exporter les produits alimentaires européens en Russie a entrainé une réduction de fruits et légumes importés sur le marché russe. Plusieurs pays africains ont identifié cette opportunité de marché.

 

L’Afrique du Sud, l’Égypte, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, le Nigéria, le Kenya, la Tanzanie et le Rwanda prévoient d'augmenter encore plus leurs exportations vers le marché russe de produits agricoles, en particulier de fruits et légumes.

 

Fruits et légumes frais, fruits et légumes tropicaux, fruits et légumes transformés, séchés ou en conserve. La production en Afrique s'amplifie, ce qui va permettre la poursuite de la croissance de ses exportations et en particulier vers le marché russe.

 

Ainsi, en 2017 les exportations égyptiennes vers la Russie ont augmenté de 30% et les experts estiment qu'elles devraient encore progresser.

 

source : russiabusinesstoday.com, atqnews.com/ng, moderndiplomacy.eu

 

 

 

© Copyright 2011 - Fructidor International - Tous droits réservés.